Mieux vivre avec moins, désemcombrer

Mieux vivre avec moins, désemcombrer

Je ne sais pas vous mais moi en été, je passe plus de temps à bouquiner. Des romans à l’eau de rose, des policiers et d’autres un peu plus sérieux quand même. Cette année, après en avoir entendu parler, j’ai lu le fameux livre de Béa Johnson, Zéro déchet, vous connaissez certainement, cette française vivant aux Etats Unis avec sa famille qui ne produit quasiment pas de déchets.

8cbc06ced1d403c81b2f7f6fae4a02b5

Chez nous, nous trions déjà nos déchets, j’essaie d’acheter en gros pour avoir moins d’emballages ou quand ç’est possible j’achète sans emballages. Je fais beaucoup de choses moi même des yaourts, des gateaux, j’ai même essayé de faire mes pâtes dernièrement ( nous avons adoré à tel point que je compte finir mes paquets entamés et ne plus en racheter d’ailleurs), les produits industriels on évite mais ce n’est pas toujours facileles céréales ou les biscottes du petit déjeuner, je ne saurais pas m’en passer. J’adore aller au mac do de temps en temps.

Si vous me suivez, vous n’êtes pas sans savoir que d’ici quelques mois, nous serons propriétaires. Donc nous allons de nouveau déménager. Je me rappelles encore comme si c’était hier de notre amménagement ici, nous avons presque tout fait tout à deux, j’avais des cartons et des cartons de livres, des tupperware, en veux tu en voilà, des chaussures à n’en plus savoir quoi faire. J’étais malade, il pleuvait, j’ai eu mal au dos des jours et des jours. Je m’en suis remise depuis le temps mais je m’étais fait la promesse de désemcombrer. Le constat était facile: nous avions trop d’affaires et il fallait faire quelquechose.

Un peu moins de 2 ans plus tard, j’en suis ou??? J’ai vendu pas mal de livres, jeté de magazines dont personne ne voulait, j’ai racheté quelques paires de chaussures :-), d’autres magazines sont venus nous encombrer si bien que le futur déménagement me fait vraiment peur, nous avons moins d’affaires mais nous en avons encore trop.

7439aee37ce8748e3f016ae18f54d1df

(source: pinterest)

Et c’est là que Béa Johnson intervient, j’ai cherché des solutions dans son livre, j’en ai trouvé quelques unes, (d’autres sont tout simplement inapplicable lorsqu’on vit dans une petite ville de province) mais surtout je me suis rendue compte à quel point j’étais attachée à mes affaires et me débarrasser de certaines choses s’annoncent difficile.

La nouvelle maison, je la veux moins encombré, je voudrais avoir plus de temps libre tout en faisant des efforts pour la planète. J’ai envie de consommer différemment. On peut vivre mieux avec moins, j’en suis maintenant persuadée et ça tout en faisant des économies, c’est ce que j’ai appris avec ce livre et c’est ce que j’aimerais mettre en pratique pour l’avenir.