Inspi pics: Février

Inspi pics: Février

Les portes du métro se refermaient pour la éiènime fois de la journée mais elle n’en avait rien a faire.

27654872_10155333363243946_5528839511198842534_n

2 heures qu’elle était au fond de la rame, 2 heures pendant lesquelles elle somnolait. 4 mois qu’elle vivait dans la rue. Elle avait ses habitudes, ses petits rituels. La nuit, elle marchait, ne s’arrêtant jamais de peur de s’endormir, de ne se réveiller, de faire une mauvaise rencontre. Elle avait essayé les foyers pour jeunes adultes mais ça lui convenait pas vraiment. Elle préférait se débrouiller par elle même mais être une femme à la rue n’etait vraiment pas facile. Elle s’était coupé les cheveux courts, habillée comme un homme, elle avait chassé toute trace de féminité pour ne surtout pas attirer l’attention.

La journée, elle faisait la manche, s’achetait à manger et un ticket de métro afin de dormir en toute tranquillité.

La ligne 14, reliant saint Lazare à Olympiades, elle la connaissait par coeur. L’après midi, elle aimait trainer a côté du fleuriste. Elle passait des heures à détailler les gens qui ne la remarquaient à peine, bien trop pressés pour lui accorder une quelconque attention.

Ses journées étaient ainsi rythmées, elles passaient et se ressemblaient toutes.

Mais aujourd’hui, c’était différent, c’était le 14 février, le jour de la Saint Valentin, le jour des amoureux et le fleuriste n’arrêtait pas. Elle se mit à rêver, à un avenir meilleur avec celui qu’elle avait toujours aimé.

Elle était en couple quand elle l’avait rencontré lui aussi d’ailleurs, un amour impossible. C’était le bon temps, elle vivait bien, n’avait aucun problème, était heureuse. Un mauvais placement financier, une rupture et la descente aux enfer fût rapide. Comment avait t’elle pu arriver à ce point.

Elle se le demandait encore….

Voilà, mon texte pour l’inspi pics du mois de février. Mais qu’est que c’est qu’Inspi pics?? c’est un rendez vous entre blogueuse. Le premier mardi du mois, une photo est postée sur le groupe Facebook du même nom, le mardi suivant, on poste un article en rapport avec la photo.

Secrètement, j’ai toujours rêvé écrire un livre mais je manque d’inspiration, de connaissances, de savoir faire mais voila ce que m’a inspiré cette photo.

Et vous, à quoi vous vous fait penser cette photo??? Lâchez vous!!!!

Et les participations des autres c’est ici que ça se passe:

La boîte à photos de pola box

La boîte à photos de pola box

Une semaine que je ne suis pas passée par là et je n’ai pas l’excuse de dire que je n’ai pas le temps puisqu’en ce moment et jusqu’a mercredi je suis en arrêt maladie. Donc du temps, j’en ai mais je le passe plutôt sur les sites de déco,et pour cause, j’ai une chouette nouvelle à vous annoncer, dans 3 mois, nous serons propriétaires si tout va bien!!!!!! J’ai hâte et j’ai envie de changement, j’essaie d’imaginer l’ambiance de mon futur salon, mais il y a vraiment trop de choix et je suis un peu perdue, c’est trop dur!!!!

Une chose est sûre, j’adorerais avoir un grand cadre avec pleins de photos, un peu genre pêle mêle.

J’ai toujours aimé les photos au format polaroïd, je me suis bien sûr renseignée pour en acheter un, mais au final, est ce que je m’en servirais vraiment???? C’est encore quelquechose que je vais utiliser 2 ou 3 fois avant de laisser au fond d’un tiroir, j’avais laissé tomber l’idée.

A la place et à force d’en entendre parler, j’ai tester la boite à photos de pola box. J’ai téléchargé l’appli, c’est super simple!!!!

J’ai commandé la boite a photos donc à 24,95 euros (hors frais de port).

On choisit ses images (40 au total), on mets un texte ou pas en dessous et c’est parti!!!! J’ai reçu ma commande rapidement, un beau contenant, des accessoires sympas: de la cordelette, des mini pinces, des coins photos vraiment trop mignons, la qualité est top, vraiment que des points positifs.

La prochaine fois, je testerais le poster mosaïc, 35 photos au format carré pour 14,95 euros sans cadre ou 34,95 avec le cadre. Affaire à suivre!!!

 

Mon projet 365 du 15/06 au 21/06: une semaine à rallonge

Mon projet 365 du 15/06 au 21/06: une semaine à rallonge

projet 365

Travailler 2 semaines consécutives sans avoir de week end pour souffler, je peux vous assurer que c’est assez dur!!!! J’ai eu l’impression que ces quelques jours s’éternisaient, je n’attendais qu’une seule chose: le week end, profiter du soleil. On aurait dû aller camper au pied du Mont Ventoux, finalement, il y avait du vent, on a préféré remettre ça à plus tard.

J’ai dormi, j’ai des grasse mat’ jusqu’à 9 heures pour moi c’est un exploit, je ne suis pas du matin mais en général je suis plutôt réveillée vers les 7H45/ 8H quand je ne mets pas de réveil, nous avons mangés au resto, nous nous sommes baladés et nous avons fait un peu de géocaching, d’ailleurs cette semaine, je vous ai parlé de cette nouvelle addiction, je me suis inscrite sur un site pour envoyer et recevoir des cartes postales du monde entier mais surtout d’inconnus. Le site est en anglais et il faut écrire dans cette langue également, ce qui j’espère me fera évoluer, puisque pour l’instant je parle anglais comme une vache espagnole.

Voilà, assez de blablas, je vous montre les photos pour le défi hebdomadaire de Virginie B.

Géocaching sous un beau ciel bleu, au parc de Figuerolles lundi.

Mardi, j’ai décoré ma porte d’entrée, mon appart manque sérieusement de photos.

Mercredi, j’ai testé une recette dans le dernier Modes et Travaux, quand le Mexique rencontre la Lorraine, ça donne une quiche dont la pâte n’est autre qu’une barquette de panadillas, avec des lardons cuits avec les épices, du lait et du fromage râpé.

Jeudi, Caramel qui se cache derrière mon ordi, ça fait une photo trop marrante.

Vendredi, je suis passée chez mon bureauliste, j’ai rien gagné sur mon goal et le magazine, je ne connaissais pas, pour l’instant, je l’ai juste survolé mais il m’a l’air bien sympa.

Samedi, resto, j’adore le plafond du chinois avec toutes ses boules rouges.

Dimanche, gros petit déj, un peu de géocaching, un peu d’écriture anglaise pour postcrossing. 5 personnes auront la chance de lire ou de déchiffrer mes quelques mots: une mère et sa fille russes, une hollandaise, un allemand, une ukrainienne mais surtout une vrai américaine et là j’ai honte. J’ai au moins le mérite d’avoir essayé.