Mon projet 365 du 12/01 au 18/01

Mon projet 365 du 12/01 au 18/01

projet 365

Cette semaine était placée sous le signe de la pluie, il a plu tous les jours et moi qui n’aime pas ça, j’ai dû m’y faire. Néanmoins, le défi de Virginie a été relevé avec brio, 7 jours et 7 photos.

Lundi, j’ai passé mon temps sur l’ordi ou le nez dans un bouquin. Voyons le bon côté des choses, lire faisait partie de mes résolutions cette année.

12 janvier 2015

 

Mardi, toujours coincée par le mauvais temps, j’ai fait un tour dans la serre de ma mère.

13 janvier 2015

Mercredi, on se régale avec les aubergines du jardin, pas celle ci hein, pas assez grosse.

14 janvier 2015

Jeudi, entre 2 averses, un bout de ciel bleu.

15 janvier 2015

Vendredi, pluie de bonne heure le matin et superbe journée par la suite. On en profite, je passe à la poste et récupère une tirelire pièces jaunes.

16 janvier 2015

Samedi, en me promenant derrière chez ma grand mère, je tombe nez à nez sur une famille de hérissons. Il y en avait 7 ou 8 et étaient trop mignons.

17 janvier 2015

Et dimanche, en allant acheter des fleurs pour ma grand mère, on est passé dans le rayon gourmandises de chez gamme vert avec toutes ces jolies couleurs.

18 janvier 2015

Sur le blog cette semaine:

– je vous proposais un jeu qui m’avait l’air sympa mais qui apparemment ne plait pas,

– je vous donnais aussi mon avis sur Ne lâche pas ma main de Michel Bussi.

Voili, voilou, encore une vitesse qui est passée à la vitesse de l’éclair. C’est fou plus je vieillis et plus le temps passe encore plus vite.

Ne lâche pas ma main, Michel Bussi

Ne lâche pas ma main, Michel Bussi

Allez c’est décidé, je vous amène chez moi à la Réunion.

ne lâche pas ma main michel bussi

Profitant du mauvais temps (oui, c’est l’été austral par ici mais c’est aussi la saison des pluies et surtout des cyclones), j’ai littéralement dévoré le livre de Michel Bussi, Ne lâche pas ma main.

Comme vous l’aurez compris, l’intrigue se passe à la Réunion. Martial Bellon et sa petite famille passent des vacances de rêve, lorsque la femme de celui ci disparaît. Martial est le parfait suspect, s’ensuit « une course poursuite » au travers des différents paysages que l’ile a à offrir.

Je connaissais déjà la plume de Michel Bussi, de part Un avion sans elle, je connaissais déjà sa façon de nous tenir, d’ailleurs, il l’affirme: « Mes lecteurs, je dois les emmener au bord du précipice, les lâcher, les rattraper au dernier moment…  » (source: amazon).

J’ai adoré ce livre, j’ai adoré l’histoire et son dénouement, j’ai parfaitement reconnu les paysages de mon ile.

Papa retire enfin le tissu de ma bouche et me le montre.

Je recule d’un coup. De peur.

Le mouchoir est tout rouge!

Je passe mon doigt sur ma figure, je ne comprends pas, je n’ai pas mal. Papa continue de sourire, comme si ce n’était pas grave. Je mets un moment avant de comprendre. C’est vrai, j’avais presque oublié, un peu plus haut, on a trouvé des fruits dans des arbres. Des goyaviers, ça s’appelle. J’ai trop adoré! Je me suis empiffrée, presque autant que quand je vais cueillir des mûres avec maman dans la forêt de Montmorency. Papa m’a expliqué qu’ici, les goyaviers prennent si vite la place des autres arbres que les gens arrachent quand ils en trouvent.

Un bon moment en somme, j’ai hâte de découvrir les autres livres de l’auteur.

Quelques news…..

Quelques news…..

Coucou tout le monde, si tant est qu’il reste encore quelqu’un par ici. Je profite du calme de la maison (mon père fait des travaux) pour vous écrire un peu.

ciel

(prise de mon balcon, la photo ne rends pas hommage aux couleurs du ciel de ce soir là)

Je suis bien arrivée a la Réunion mais j’ai eu un choc quand j’ai vu l’état de santé de mon grand père, du coup, je me suis beaucoup occupée de lui. Malheureusement, épuisé, il est décédé le 17 décembre dernier d’où mon absence par ici.

Noël n’a pas eu la même saveur que d’habitude,vous vous en doutez et nous n’avons pas eu l’ envie de sortir. Je passe mon temps donc à regarder des séries, lire des livres et surtout regarder les albums photos de mon enfance. C’est là qu’on prends l’importance de se créer des souvenirs tout au long de sa vie.

En ce qui concerne les séries, j’ai enchaîné les épisodes de Orange is the new black, les uns après les autres. C’est une série un peu bizarre: « Piper Chapman va dans une prison de sécurité minimale pour quinze mois car elle a transporté une valise d’argent de la drogue, dix ans plus tôt, pour son amante d’alors, Alex Vause. Elle tente de se faire à la vie en prison, entre le clanisme, les réseaux et les fortes personnalités des autres détenues.(source: wikipédia) ». J’ai adoré!!!! Pour l’instant, il n’y a que 2 saisons mais la saison 3 est prévue pour juin 2015. J’ai hâte.

En ce qui concerne la lecture, j’ai lu quasiment d’une seule traite Patiperros la trace d’un petit bus orange. Je ne vous en parle pas plus, je le ferais plus tard. Hier, j’ai commencé Ne lâche pas ma main, de Michel Bussi. C’est mon 2 éme livre de cet auteur, j’ai lu, il y a quelques temps un avion sans elle, j’avais bien aimé la plume de l’auteur et pour l’instant, celui ci tient également sa promesse et en plus, l’intrigue se passe à la Réunion.

J’ai une nouvelle addiction moins avouable par contre, bien après tout le monde, je commence à jouer a Candy Crush, oui, oui, vous ne rêvez pas. J’avais bien essayé au tout début mais comme je ne voulais pas faire comme les autres, j’avais vite supprimé l’application. Et puis ces quelques jours, j’avais envie de penser à autre chose et j’ai finalement ouvert un compte. Je suis au niveau 47 autant dire que si je ne suis pas prête de le finir.

Avec tout ça, j’allais presque oublier que ça fait un an que je suis sur wordpress, soit bientôt 2 ans que je blogue, je vais donc commencer à penser à vous préparer un petit concours.