Le marathon de Salon de Provence- édition unique: un relais a 2, mon compte rendu…

Le marathon de Salon de Provence- édition unique: un relais a 2, mon compte rendu…

img_4341

Après 6 semaines de préparation, nous y voilà, nous sommes le 13 décembre 2016, jour J pour le marathon de Salon de Provence édition unique. Pour ma part, je vais le courir en équipe de 2, pas folle la guêpe!!!!

Mais a un moment, quand ma copine s’est blessée à l’épaule, j’ai moins fait la maligne je tiens a le préciser. J’ai eu toute la peine du monde mais j’ai trouvé une coéquipière digne de ce nom.

fullsizerender

Ce matin là, je suis en stress total. Néanmoins, j’ai une revanche à prendre et je suis déterminée.

Le départ est à 9h15 pour ma collègue, moi je dois prendre un bus pour Lançon de provence pour rejoindre mon relais. Il fait froid, il y a un peu de vent mais nous sommes en novembre et les conditions auraient pu être bien pires. D’habitude à cette période, il pleut!!!!!

Je sympathise avec une autre coureuse, on discute tranquillement, son mari lui court le marathon tout seul comme un grand. On voit pas vraiment le temps passer et on nous annonce au micro l’arrivée des 1er marathoniens déjà!!!!! Des flèches carrément, il n’est que 10h et eux ont déjà fait un semi tranquille quoi, j’hallucine!!!

Un petit texto de notre blessée, je suis sur le parking, je viens t’encourager et de tenir compagnie le temps que Fany arrive. Les larmes me coulent, et je me sens un peu idiote sur le coup, mais super heureuse qu’elle soit là quand même!!!!

10h30, un copain lui aussi fait le marathon tout seul, on l’encourage comme on peut!!!

Je mange ma barre de céréales, j’ai déjeuné a 6H30 je n’ai pas envie de m’effondrer, je commence tranquillement a m’échauffer et j’entends au micro notre numéro de dossard, ce qui veut dire que mon équipière est à 200m, c’est pas possible!!!! Certes elle ne s’est pas entrainé mais ça ne fait même pas 2h qu’elle est partie!!!! A moins d’avoir mangé un lion au petit déj…

Je me mets dans le sas, j’envoie valser mon pantalon de jogging puisque je veux courir en short, j’enlève mon pull en même temps que je lances mon appli de course et ma playlist sur téléphone, je mets ma montre sur marche, un grand n’importe quoi a ce moment là. Je suis énervée, je me suis pas assez échauffée, je m’en sens plus capable, enfin bref pas bien du tout à ce moment la!!!! Ma copine me tends mon dossard que j’avais complètement oublié!!!! C’est sûr, je suis prête physiquement mais pas mentalement, j’attends dans le sas, les minutes me paraissent bien longues.

Ok, nous nous passons le relais dans une super côte, mais mon équipière mets quand même du temps à les faire ses 200m, je poses la question à un autre organisateur, en fait, c’était un faux départ, ils se sont trompés.

Je souffle, la pression redescends, cette fois ci, je peux m’échauffer et je me sens déjà mieux. Un peu plus de 2 heures après son départ, je la vois arriver dans un état mais elle a tout déchirer!!!!

2h06 pour elle, bravo championne!!!! Elle s’est révélée a elle même, elle ne connaissait pas cette distance le max qu’elle avait couru c’était 15kms, elle ne s’est même pas entrainé.

Elle me fait juste halluciné, je suis fière d’elle mais je n’ai pas le temps de papoter, le chrono tourne et je dois y aller!!!! Le sas s’est rempli de badauds, je gueule PARDON mais les gens restent devant, je joues des coudes pour passer, je n’aime pas ça mais je n’ai pas le choix!!!!

Je pars vite, je me suis remontée à bloc, le 1er km je le boucle en 5,41, c’est beaucoup trop rapide même sur un 10kms, je ne fais pas ça, je ralentis, j’ai du mal à trouver mon rythme.

Il n’y a pas tant de coureurs que ça, je ralentis, j’accélère, et ça va être comme ça sur les 10 premiers kms.

Le parcours est roulant, pas de difficultés particulières moi qui en faisait des caisses, je me dis que j’étais bien bête. Au 7éme kms, je ne sais pas pourquoi mais je suis toujours un peu fatiguée, pour anticiper je prends une petite compote banane/ pommes (mes préférées 🙂 ) et c’est reparti, je me sens bien, je me sens vivante, je me sens juste heureuse d’être là.

On est un peu dans les bois, je profites à fond de ma course.

J’arrive au 3éme relais comme une fleur, pas mal de badauds, et j’entends des personnes crier mon nom, ils ne me connaissent pas mais en même temps, c’est comme le port salut, c’est écrit sur mon dossard. Ca va me foutre une pêche d’enfer et j’en aurais besoin un peu plus tard!!!!

On rentre sur la base aérienne de Salon de Provence, on longe le golfe, virage a droite. La je vois un marathonien tomber carrément, ça me fait peur mais l’organisation est au top et des secouristes sont déjà la pour s’occuper de lui. Il ne bouges plus, on dirait qu’il est mort, ça me fous des frissons rien que de l’écrire, j’y repenses, grrr!!!!

Et la longue longue longue et longue au ças ou vous ne l’aurez pas compris ligne droite, sur la piste de Salon. Un peu de vent mais rien de bien dramatique, je me dis qu’on a quand même beaucoup de chances une ligne droite comme ça quand il y a du mistral ça doit être affreux!!!!

Une 2éme petite compote, ce que j’ai appris de mon 1er semi, ne cries jamais victoire avant d’avoir passer la ligne d’arrivée, bien souvent ce sont les 3 derniers kms les plus durs.

On sort de la base, des gens nous encouragent, ça fait toujours plaisir et on se sent a chaque fois reboosté c’est fou!!!! Dernière côte, elle fait mal celle ci et on est en ville!!!!

Presque la fin, j’ai le smile, j’accélère mais en fait il reste quand même un bon bout avant de rejoindre l’arche d’arrivée, je maintiens quand même le rythme. Et là sur le côté ma co équipière, on se tape un sprint a 2 on fait les folles on passera la ligne d’arrivée ensemble.

Je n’ai plus de souffle, j’ai du mal a trouver la femme qui scanne les dossards!!!!

Au final, a ma montre, 2H18 temps officiel avec les cafouillages au départ et a l’arrivée 2H20!!!!

img_4351

Secretement, j’espérais faire 2H15 mais ce n’est que partie remise!!!!! Après tout, j’ai vraiment commencé a courir il y a même pas un an.

2H32 pour mon 1er semi en août contre 2H18 en novembre, une organisation a déplorer au touquet, une super organisation a Salon, non je suis heureuse d’avoir participé a cette manifestation unique, une sacrée expérience quand même!!!!!

2 réflexions sur “Le marathon de Salon de Provence- édition unique: un relais a 2, mon compte rendu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s