La 1ére édition de la lançonnaise

La 1ére édition de la lançonnaise

Lancon de provence, je connaissais que très peu ce petit village provençal. J’y allais pour suivre des cours de pâtisserie. Juste à côté de Salon de provence, j’aimais bien aussi parfois admirer les avions de la patrouille de France mais je me suis jamais attardé par là bas.

Dès que nous avons su qu’une course à pied allait être organisée avec ma copine, nous nous sommes inscrites. C’était la 1ére édition, donc pour l’itinéraire, on nous avait annoncé une boucle dans le village a faire 3 fois avec un peu de dénivelé, mais rien de bien méchant.

823@La-lanA-onnaise-affiche

Nous nous sommes dit que côté dénivelé ça ne pouvait pas être pire que Martigues/ Carro. Nous étions confiantes et nous avons eu bien tort a ce sujet.

19H30, le départ est donné, ça monte mais pas trop, un virage une montée un peu plus conséquente, une grande descente, j’allonge ma foulée pour espérer gagner quelques précieuses secondes, je ne veux pas perdre de temps dès le début pour l’instant ça va.

Le 1er km comme à son habitude, on ne le voit pas passer. L’appli m’annonce mon temps, je vais un peu trop vite. Je prends le parti de ne pas ralentir.

Le 2éme km est fait de faux plats. On tourne à droite dans un rond point en montée et ce qui nous attends est ….. même avec le recul je ne sais pas comment qualifier ça, une montée assez difficile, un virage à droite, un faux plat et une autre montée dans la foulée rien que ça oui. Je ralentis forcément et dans ma tête, je me dis 1° si ça se trouve, pourquoi je m’embête à courir puisqu’en marchant, je mettrais le même temps et je me fatiguerais moins :-), 2° il va falloir faire ça encore 2 fois et je ne connais pas la suite du parcours. Ca promets!!!!!!

Je chasse ses pensées noires vite fait et je serre les dents, c’est pas le moment de se relâcher!!!!

Tout en haut de la côte, les pompiers, ils ont bien choisi leur emplacement tiens, ils nous arrosent et ça fait un bien fou. Je vous ai dit qu’il faisait méga chaud????

La descente d’après se fait progressivement, c’est top!!!!! Mais pas le temps de se reposer, une autre longue montée mais qui dit montée dit descente ouf !!!!

Vient ensuite une longue ligne droite, mais c’est de la torture pour les nerfs ce parcours et enfin je passe la ligne d’arrivée 3kms, et c’est reparti pour un second tour.

Au bout du 5éme kms, j’ai un collègue (un marathonien) qui me dépasse, lui entame son 3éme tour (je l’envie). Il m’encourage mais dans ma tête, je me dis que je ne vais pas y arriver, c’est dur, il fait trop chaud!!!!! Au ravito, je m’arrête quelques secondes le temps de m’hydrater, de me mouiller les bras, les jambes et c’est reparti!!!!!

C’est long, mais je me raccroche, personne ne court a la même allure que moi alors tantôt j’accélére, surtout dans les descentes, sur la longue ligne droite, tantôt je ralentis, j’ai du mal à garder un rythme et de toute façon, j’ai hâte que ça se termine mais je ne veux pas marcher. Je sais que si je m’arrête pour marcher, je ne repartirais plus.

Quand je cours, je regarde toujours autour de moi, les maisons, les voitures qui sont garées et je me fais des repères par rapport à ça. Au 3éme tour, je vois la voiture bleue et je me dis chouette l’arrivée n’est pas loin et surtout je vais bientôt passer devant le mini orchestre après le feu rouge dans 200m à tout casser alors je me motive, j’accélére. 200m plus loin rien, déçue, je me suis crevée pour rien puisque 500m plus loin la voila la voiture et puis l’orchestre et puis l’arrivée surtout. Bref, je crois qu’a un moment de la course, j’ai même halluciné!!!!!

J’étais partie pour battre mon RP mais je crois que ce sera pour une prochaine fois, déçue mais heureuse d’avoir fini en même temps, 1H10, et je ne suis pas la dernière!!!!!

IMG_2957

Mon collègue lui finira 4éme après avoir été 3éme sur toute la course, il s’est fait doubler dans les derniers mètres.

Ma copine, elle, a pulvérisé son record, 59minutes 59 secondes. Je la cherches, d’habitude elle m’attend à la ligne d’arrivée. Je me dit qu’elle a dû aller aux toilettes, je prends un verre de jus de fruit, une tranche de pain d’épices ah ça y est je la vois, elle est assise sur les marches de l’hôtel de ville. Je me fraye un passage dans la foule. Elle parle avec une organisatrice, on échange 2, 3 mots, je pensais qu’elles se connaissaient. Je commence à parler avec les personnes qui sont à côté de nous et là je me retourne, la croix rouge qui arrive, qui commence à parler à ma copine. Ils la mettent sur le brancard et ils sont arrivés juste à temps je crois, elle commence à passer du jaune, au vert, et nous fait un malaise. Ils la transportent d’urgence dans leurs tentes, inutile de le préciser je crois, ou le médecin l’examine, plus de peur que de mal, elle revient doucement à elle, elle se repose tranquillement!!!!

Dans la conversation, l’infirmier nous glisse qu’il faisait quand même 36 degrés à l’ombre. Je comprends maintenant pourquoi outre le fait que le parcours était une vraie torture psychologique 🙂 nous avons eu du mal à le boucler ce 10km.

Une réflexion sur “La 1ére édition de la lançonnaise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s