Rêver les yeux ouverts, une expérience inoubliable, mon premier vol…

Rêver les yeux ouverts, une expérience inoubliable, mon premier vol…

Je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises, mon rêve le plus fou c’est d’apprendre à voler, piloter un avion, côtoyer les nuages. Depuis plus d’un an maintenant, je mets toutes les chances de mon côté pour y arriver.

Je vous avais parlé d’un de mes vols, mais le 1er vol restera toujours le plus magique, cet article je l’ai écris il y a plus d’un an……

12141683_675491175919479_8606466218814617971_n

(photo d’un joli coucher de soleil à la Réunion)

Les démarches avant le 1er vol, je les trouve un peu lourdes. Il faut déjà trouver un médecin spécialisé dans l’aéronautique afin de vous fournir un certificat médical. Celui que j’ai trouvé ne consulte que le mardi et le mercredi uniquement le matin. Le rendez vous dure une petite heure et on est examiné « à la loupe ». On vous regarde les articulations, les yeux forcément, on vous prends la tension, écoute votre coeur. Rien n’est passé à la trappe.

Ensuite, vous vous inscrivez et il faut attendre encore que le moniteur vous appelle pour enfin caler une date.

Une après midi somme toute tranquille au boulot, mon teléphone sonne, je réponds et surprise c’est une monitrice. Une femme dans ce milieu c’est plutôt rare et à vrai dire, je trouve les femmes plus patientes.

Rendez vous est pris mais malheureusement le jour J, trop de vent, nous ferons que de la théorie.

Vendredi 23 mai, je ne travaille pas, on va donc voler pour la 1ére fois le matin.

Je me prépare avec un peu d’appréhension. Il fait beau mais il y a quand même un peu de vent.

Un petit briefing rapide et nous nous rendons à l’avion. Une visite pré vol extérieure, tout est ok. Je sors les checks lists et on les déroule tranquillement toutes les deux.

Tout est prêt, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton démarreur. C’est bête mais à ce moment, je suis tendue, heureuse, bizarre, les sensations se mélangent. Je suis face au doute, je me demande si c’est ce que je veux réellement, si je suis sûre de moi. J’arrête de réfléchir et j’appuie.

L’avion démarre sans aucuns problèmes, ma monitrice fait un appel radio pour annoncer nos intentions et me montre comment diriger l’avion au sol.

C’est une catastrophe, j’ai franchement du mal et je suis contente qu’il n’y a personne dehors pour voir ça. Se servir uniquement de ses pieds n’est pas naturel pour moi, je suis gênée et je ne sais que faire de mes mains.

Avec beaucoup de mal, nous arrivons au point d’arrêt. On vérifie les paramètres moteurs. On s’aligne, elle s’occupe de diriger l’avion et je n’ai qu’a mettre les mains sur le manche pour voir. Je n’ose pas regarder en bas, je regarde devant moi sans rien comprendre à ce qui m’arrive. Ca secoue, l’avion est léger et il y a encore plus de vent qu’au sol. Mais on est en l’air, je suis tellement heureuse.

On va quelques exercices de mise en palier (monter a une certaine altitude et stabiliser l’avion à cette altitude, ne plus monter et encore moins descendre), nous verrons différents termes, la pente, l’assiette, l’incidence…..

Je ne verrais pas le temps passer, et c’est déjà l’heure de rentrer. Ma monitrice pose l’avion et je m’occupe de le ramener au hangar. Je ne réalise pas encore ce qui vient de se passer mais une chose est sûre, j’ai la banane, je suis sur mon petit nuage et ne suis pas prête d’en redescendre.

Je comprends a ce moment que je suis en train de réaliser mon rêve le plus fou et ça ça n’a pas de prix.

Et vous votre rêve le plus fou???? Vous l’avez réalisé???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s