C’est la vie, pas le paradis

C’est la vie, pas le paradis

Aujourd’hui, c’était une journée sans. Je n’ai pas l’habitude de me plaindre, mais là, j’ai vraiment besoin que ça sorte, pffff!!!!

c'est la vie pas le paradis

Des fois, je regrette les choix que j’ai fait dans ma vie. J’ai quitté mon île, ma maison, ma famille, mes amis à 16 ans pour réaliser le métier de mes rêves. J’ai réussi, les premières années étaient les meilleures malgré des petits incidents.

Puis, j’ai changé de chef, une  réorganisation plus tard, gentille comme j’étais, on a commencé a se mettre sur mon dos moralement. Je me suis remise en cause. Souvent la victime croit que tout est de sa faute, j’ai même cru qu’a un moment, j’allais devenir folle tellement je n’en pouvais plus de tout ça. J’ai craqué, j’en ai parlé à mon chef et j’ai compris que lui aussi me méprisait, tout ça pourquoi, question de physique, mes dents, mes kilos. Le pire dans tout ça, c’est que je n’étais pas grosse. J’ai commencé à grossir puisque la nourriture me réconfortait, lorsque ça n’allait pas, lorsque je me sentais seule.

Je me rappellerais toujours ce matin ou j’avais mal dans le bas du dos. La douleur me descendait même dans les jambes. Je me suis assise, je n’en pouvais plus, on m’a regardé avec dédain et on m’a dit « Ne restes pas trop assise, tu vas attraper des escarres. » Tout le monde a rigolé. Je me suis sentie humiliée, même « mes soi- disants » amis avaient le sourire aux lévres.

 

Je me suis battue, j’ai demandé a changer de service, mais c’était pire. Je ne le savais pas encore mais mon ancien chef, donc, avait laissé des consignes à mon nouveau chef.

Jusqu’au jour ou le vase a débordé encore une fois, mais mon nouveau chef, lui, a pris le temps de m’écouter, je lui ai prouvé par A plus B ma bonne foi. Pendant les 6 mois qui ont suivis, il a apaisé le jeu mais malheureusement cela n’a pas duré. C’était trop beau pour être vrai alors j’ai supporté mon sort.

J’ai été mutée et je me suis promis que plus jamais je me laisserais faire, je serais désormais forte, je cacherais mes sentiments, mes peines. Ca allait très bien, j’ai mis les bouchées double, je suis bien vue, ça change la vie, pour moi, ce que j’ai vécu avant était de l’histoire ancienne.

Il y a toujours un mais. Je travaille avec un collègue qui a fait tous les services, plus personne ne veut travailler avec lui tellement il est dangereux et fait des conneries.

Depuis quelques temps, Monsieur passe un concours et se croit plus intelligent que tout le monde, les conflits ont commencés et la semaine dernière, trop c’est trop, le chef s’en est mêlé, encore aujourd’hui, et résultat des comptes, je vais une fois de plus me faire avoir. Quelle journée de m….!!!!

Qu’est que j’ai fait pour mériter tout ça????? Pourquoi les cons s’en sortent toujours?????

C’est fou, ça quand même!!!! J’ai fait beaucoup de sacrifices mais à quel prix!!!!

Je me demande régulièrement comment serait ma vie si j’étais restée à la Réunion, entourée des gens que j’aime.

Enfin, bref, c’était un jour sans, et puis il y a plus grave que ça dans la vie, mais ce soir, je suis vraiment dégoutée, il fallait vraiment que j’en parle, demain, ça ira mieux ou pas!!!! Vivement le week end et les vacances.

4 réflexions sur “C’est la vie, pas le paradis

  1. Allez courage!!
    Si tu étais restée ici tu n’aurais pas rencontré J. et peut-être que tu ne serais pas heureuse dans ton travail (oui ça peut être pire même si ce n’est pas trop top comme situation)
    en tout cas tu es forte pour tenir et tiens bon encore.
    Et puis à bientôt pendant tes vacances 😉

  2. Ohhhh ma pauvre ! je comprends très bien ce que tu dis ! je crois que malheureusement c’est bien plus répandu qu’on ne le pense… Et parfois je pense comme toi « pourquoi les cons s’en sortent toujours? » j’ai de plus en plus des envies de vengeances aussi ! J’espère que ça ira mieux mais je suis d’accord avec avec Audrey… Tu n’aurais pas rencontré ton chéri ! Et puis t’inquiète pas ça va s’arranger et qui sait peut être que tu pourrais aujourd’hui envisager de repartir à la réunion?! Dans tout les cas je t’envois pleins d’ondes positives même si sur le moment de colère, de déception et de tristesse on a bien du mal a relativiser 😉 bisous

    1. Merci, oui on a beaucoup de mal à relativiser quand on est en colère aujourd’hui, ça va déjà mieux, j’ai eu une discussion avec un collègue que j’aime bien et il a trouver les mots pour que ma journée se passe a peu près bien, merci encore de votre soutien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s