Valencia

Valencia

Pendant mon séjour toujours en Espagne, j’ai eu la chance de visiter la ville de Valencia. J’ai été particulièrement impressionnée par son architecture moderne mêlant plusieurs styles. Je ne m’y attendais pas.

DSC_0063

DSC_0067

DSC_0086

DSC_0097

DSC_0107

La ville était noire de monde et pour cause, c’était le premier week end end des fallas.

« Tous les ans, en mars, Valencia se prépare pour recevoir le printemps. Les rues se remplissent de joie et grouillement avec la fête des Fallas, maximum représentant de l’union entre la tradition, la satyre, l’art, et l’attachement à cette terre. Les valenciens vivent au maximum la plus internationale de leurs fêtes, et leur caractère affable et aimable invite à visiter la ville et à participer à cette fête, qui brûle le mauvais et renaît de ses cendres pour donner la bienvenue à une nouvelle saison de l’année.
Origine des Fallas.
Dans les rues des charpentiers de la ville, à la veille du printemps, on suspendait le travail nocturne et on brûlait à la porte de chaque atelier le rustique parot (dispositif en bois qui servait à éclairer). Pour alimenter le feu les propres artisans accumulaient copeaux et baguettes qui ne servaient plus ainsi que des vieilleries apportées par les voisins. Postérieurement le parot s’animait avec des haillons qui lui donnaient un aspect humain, avec un chapeau en guise de tête, ainsi est né le Ninot.
Il ne manquait plus que ces figures, protagonistes de n’importe quelle saynète du quartier, de la ville, du pays, du monde, soient placées en haut d’un piédestal, pour être mieux vues. Un autre élément fondamental pour comprendre la signification des Fallas est le Llibret, un petit livre qui donne en vers la description et l’explication de la Falla. Quand tous ces éléments ont lieu et se combinent, nous avons enfin la vraie falla valencienne. » (source: google)

DSC_0057

DSC_0058

DSC_0068

Le plus rigolo char:

DSC_0092

Sous le pagne bleu, tout est dans le détail, ils sont quand même forts ces espagnols.

DSC_0093

Il y en avait pour tout le monde même pour ceux qui étaient en mal du pays.

DSC_0065

DSC_0082

Par contre, le logement, nous avons réservé une auberge de jeunesse et comment dire, elle n’était pas de première jeunesse. Nous étions 2 par chambre, il faisait trop froid quelque chose de malade. Ca puait l’humidité, notre fenêtre ne s’ouvrait même pas. Le ménage n’a pas fait depuis un moment, un collègue à moi a carrément trouvé une rognure d’ongle au pied de son lit. La déco, des croix avec des Jésus partout, des tableaux dans le même genre.

Les douches, les toilettes étaient juste à côté, pas d’évacuation de l’humidité, une douche pour 4 chambres, j’ai préféré me laver au lavabo quand j’y repense beurk!!!!

Une dernière photo pour la route.

DSC_0103

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s